Portail clients customer-icon
04 mai 2018

75 % des organisations sont encore au début de la mise en œuvre des nouvelles règles de comptabilisation des contrats de location.

Dans moins de 9 mois, les nouvelles normes IFRS 16 et ASC 842 introduiront un changement fondamental dans les états financiers. En effet, les organisations concernées par l’IFRS et l’US GAAP devront désormais porter à leur bilan pratiquement tous les contrats de location. Presque chaque département dans une organisation a des contrats de location.  Un nombre importants de contrats de location sont gérés au sein des départements, mais peu d’entre eux figurent au bilan côté preneurs.

FAQ - Impacts des nouvelles normes de lease accounting pour les organisations

Quel sera l’impact des nouvelles normes de lease accounting sur votre activité? Découvrez 5 questions les plus posées et leurs réponses dans la FAQ Planon.

Télécharger le document !

Le Financial Accounting Standards Board (FASB) et l'International Accounting Standards Board (IASB) ont décidé que les contrats de location devaient être portés au bilan dès le début 2019. Cela facilitera la comparaison des chiffres des organisations et améliorera la transparence des états financiers. Le résultat de ce changement sera une augmentation de la dette et une diminution de la solvabilité. Ce changement doit être justifié envers les investisseurs, les financiers et autres parties prenantes.

Cela implique de grandes adaptations pour les organisations. Où en sont-elles aujourd’hui ? Et quelles difficultés rencontrent-elles ?

Grand bouleversement

Même si les changements sont importants (réévaluation de tous les contrats de location et intégration d’un nouveau logiciel), 75 % des organisations en sont encore au début de la mise en œuvre. C'est la conclusion à laquelle nous sommes arrivés avec mes collègues du département Risk Advisory de Deloitte.

Plusieurs raisons expliquent la raison pour laquelle la plupart des organisations n'ont pas encore démarré la mise en œuvre de ces nouvelles normes. Les années précédentes, la priorité était donnée aux rapports annuels 2017 et la mise en œuvre des nouvelles normes de comptabilisation du revenu ainsi que sur la loi sur le respect de la vie privée (RGPD). Ces priorités étant maintenant presque finalisées, les organisations peuvent désormais mobiliser suffisamment de ressources pour mettre en œuvre les nouvelles normes.

Nos clients estiment souvent qu'ils peuvent terminer la mise en œuvre en quelques semaines. En réalité six à neuf mois sont nécessaires pour la mener bien

Gestion attentive des dépenses

La majorité des professionnels financiers sous-estiment la durée de mise en œuvre de l'IFRS 16 et de l'ASC 842, car ils les pensent similaires aux nouvelles normes de comptabilisation du revenu, comme l'IFRS 15. Or ces normes concernent principalement les départements Finance et Comptabilité, alors que l'IFRS 16 concerne d'autres départements, notamment IT, Achats et Gestion de l’immobilier. Par conséquent, les professionnels financiers ont moins de contrôle et dépendent du travail de plusieurs services de leur organisation.

Malgré un contexte de croissance, de nombreuses organisations préfèrent contrôler leurs dépenses en utilisant les ressources en interne et ne pas faire appel à des ressources externes. Toutefois, il convient de prendre la pleine mesure de l'ampleur d’un tel projet.

Dans 95 % des cas, les organisations savent comment évaluer les nouvelles normes. Mais dans les 5 % des cas restants, cela s'avère compliqué. L’analyse des contrats de location est passée de « quel type de location est traité dans ce contrat ? » à « est-ce un contrat d location ou non ? ».

Par exemple, quand l'étage d'un immeuble de bureaux est loué par l'organisation, il est clair que c'est un actif loué. Mais un parking que vous partagez avec d'autres utilisateurs est-il un actif loué ou un élément de service, sachant que les contrats de services ne doivent pas être comptabilisés au bilan ?

Temps et énergie

Les organisations vont mobiliser beaucoup de temps et d'énergie pour se mettre en conformité avec ces nouvelles réglementations. Il est important d'utiliser le bon logiciel afin d'éviter certains soucis. La plupart des logiciels ne prennent pas en charge l'IFRS 16 ou l'ASC 842.

Deloitte est fortement impliqué dans l’accompagnement des organisations pour la conformité à l'IFRS 16 et l'ASC 842. C’est pourquoi Deloitte se réjouit de son partenariat avec Planon dans lequel Deloitte propose des conseils pour la mise en œuvre, et Planon fournit le logiciel.

Deloitte et Planon sont complémentaires. Nous connaissons bien le marché et les clients, et Planon dispose de suffisamment d’expérience et de connaissances pour proposer le bon logiciel. C'est pour ces raisons que nous souhaitons continuer à développer ce partenariat afin de préparer nos clients pour l'avenir.

Visitez la page web de Deloitte pour en savoir plus sur les normes internationales de reporting financier.

Anthony Maalste
Accounting Specialist Deloitte