Portail clients customer-icon
01 octobre 2015

Comment le mur de mon salon est soudainement devenu rose sans information préalable

Je suis rentré chez moi pour découvrir que ma compagne avait changé la couleur d'un des murs du salon en une teinte rose inhabituelle. Ceci avait été fait sans concertation préalable, sans possibilité de compromis et sans aucune opportunité de modifier la couleur.

Webinaire - L'immobilier d'entreprise vu sous un autre angle

Ce webinaire aborde les différents facteurs qui déterminent vos priorités pour l'immobilier et montre également comment la solution IWMS de Planon peut assurer la transparence et la conformité de votre portefeuille immobilier.

Regarder ce webinaire

Le changement peut parfois être douloureux, tout particulièrement lorsque la communication n'est pas optimale. La communication ne permet pas seulement de faire accepter un changement : une bonne communication est même un bon vecteur de changement. Ce constat n'est pas valable uniquement dans un couple, il l'est aussi pour le travail.

Trois questions en faveur de la transparence

Qu'est-ce qu'une bonne communication ? Une bonne communication est claire, franche, efficace et pertinente. Mais la transparence est également importante. Il est surtout important, lorsque l'on tente de diminuer la résistance au changement, d'être ouvert quant aux raisons qui motivent ce changement et aux conséquences qui s'ensuivent, indépendamment de la cible ou du processus de changement.

Répondre aux trois questions suivantes peut y aider :

  1. Que sommes-nous en train de faire ?
  2. Pourquoi le faisons-nous ?
  3. Que cela signifie-t-il pour les intéressés ?

Si vous avez une idée précise de ce qu'implique le changement et de la raison pour laquelle il intervient, vous pouvez également déterminer les conséquences qu'il aura pour les personnes concernées. Les chances de réussite augmentent lorsque les intéressés comprennent pourquoi l'initiative d'un changement est prise. Se poser les questions ci-dessus n'apporte jamais une garantie totale de succès, mais cela aide à rendre le récit clair et compréhensible. Éviter les surprises diminue les risques de résistance.

Continuer à communiquer

Ce constat s'applique bien entendu aussi à l'environnement familial : pensez au changement de couleur du mur de mon salon. Que faites-vous lorsque vous rentrez chez vous et que vous constatez que le mur a changé de couleur ? Vous l'acceptez, vous demandez le divorce ou vous foncez chez le marchand de peintures pour acheter une nouvelle couleur ?

Une décision unilatérale risque fort de susciter un certain mécontentement. Dans mon cas, c'était « à prendre ou à laisser ». Si j'avais été informé au préalable de cette décision, je me serais senti beaucoup plus « associé » et au final, j'aurais été probablement d'accord avec le choix de la couleur. Mais là, je ne savais pas ce qui m'attendait ni pourquoi, ce qui a créé une situation délicate. Dans ce cas, une information préalable aurait été préférable parce que l'effet de surprise a été vraiment trop grand.

Bien entendu, un mur d'une autre couleur n'est pas si grave et certainement pas un motif de divorce. En effet, ce changement n'avait pas une grande incidence, ce qui m'a permis de pardonner ce mode de (non-)communication. Mais concernant de grands changements au sein d'une entreprise, comme le changement d'un système informatique, il est nécessaire de faire un travail d’explication plus poussé. Un nouveau logiciel n'implique pas seulement une nouvelle couleur sur l'écran, mais probablement aussi une autre manière de travailler.

Soyez donc transparent et évitez les surprises pour que le changement soit supportable et vivable pour tout le monde. Quoique mettre un peu de couleur dans sa vie de couple ne peut pas faire de mal, si ?

Geert-Jan Blom
Business Consultant Planon Netherlands