Portail clients customer-icon
27 octobre 2016

Comment ma voiture prouve que l'IoT tient ses promesses

Depuis janvier 2015, je roule dans une BMW i3. Cette voiture n'est pas seulement électrique, elle est connectée en permanence grâce aux capteurs intégrés, à la connexion internet et diverses applications. Avec ma première voiture, j'étais habitué à aller au garage tous les 15 000 km pour une petite révision et tous les 30 000 km pour un gros entretien. Était-ce nécessaire ? Aucune idée, mais c’était les recommandations préconisées sur le carnet d’entretien. Avec 2 000 capteurs, ma voiture actuelle mesure de nombreuses données et indique elle-même quand un entretien est nécessaire. Les entretiens à date fixe ont ainsi disparu : c’est un parfait exemple de l'Internet des objets (IoT) en pratique.

Livre Blanc - Quels sont les bénéfices de l'Internet des Objets pour la gestion de l'immobilier et le facility management ?

L'Internet des Objets compte probablement parmi les phénomènes dont on parle le plus de nos jours. Quels sont les bénéfices de l'Internet des Objets pour la gestion de l'immobilier et le facility management ?

En savoir plus

Finis les entretiens inutiles

J'y vois un parallèle avec le facility management : la promesse de l'IoT y est aussi énorme. Les capteurs dans les bâtiments mesurent la performance du bâtiment et détectent, mieux que les humains, les petites perturbations. Cette technologie promet de formidables économies en maintenance, une meilleure surveillance de la performance et permettra à l'utilisateur de travailler sans interruption.

Ce qui est encore partiellement l'avenir pour l'immobilier est déjà d'actualité pour le mobilier : plus besoin de planning d'entretiens fixes.

En misant sur l'IoT à l'aide de capteurs, le bâtiment reste toujours en bon état. Avec des entretiens à dates fixes, vous êtes souvent loin de la situation optimale. Et un entretien planifié peut entraîner un remplacement précoce ou inutile de pièces. A l'époque, j’atteignais la limite prévue de 15 00 kilomètres après trois mois d’utilisation : était-il alors vraiment nécessaire d'aller au garage ? Un entretien réactif n’est pas non plus la bonne solution car quand le voyant d'huile de la voiture s'allume, le trajet devient relativement plus stressant. Les humains arrivent moins bien à définir le moment idéal d'entretien comparé aux capteurs. Les capteurs, en combinaison avec un système logiciel intelligent, déterminent ce moment avec précision. Quand l'entretien a lieu au moment où c'est nécessaire, vous pouvez être sûr que le bâtiment est toujours opérationnel.

Tout le monde en profite

Ce n'est pas seulement intéressant pour le gestionnaire du bâtiment, mais aussi pour les utilisateurs et l'environnement. Moins d'entretien diminue les coûts, les déplacements des mécaniciens, mais aussi les perturbations sur le lieu de travail. Pensez, par exemple, aux espaces de réunion indisponibles, aux échelles dans le passage ou à la nuisance sonore sur le lieu de travail. Pour les occupants du bâtiment moins ces interventions se produisent mieux c’est. Et avoir des employés satisfaits favorise la productivité de l'organisation. Pour les facility managers et les prestataires de services, c'est une occasion de libérer du budget de manière innovante pour d'autres investissements, notamment pour l'accueil.

Après un an et demi et environ 76 000 kilomètres parcouru, je ne me suis toujours pas rendu chez mon concessionnaire automobile. Par sécurité, j'ai appelé le garage, mais la voiture semblait en parfait état. Ma voiture indique elle-même quand un entretien est nécessaire. Personne ne doit me convaincre des avantages de l'IoT.

David Stillebroer
Director Product Management