Portail clients customer-icon
31 mars 2016

Êtes-vous plus malin qu'un compteur dit intelligent ?

Depuis une dizaine d’années, l'industrie des services publics est en pleine mutation.   L'introduction et la mise en place des compteurs intelligents permet aux entreprises des services publics de mesurer la consommation des compteurs à distance, éliminant ainsi tout besoin d’effectuer les relevés sur site. Cette nouveauté ne passe pas inaperçue étant donné qu'elle offre aux entreprises de l’industrie de réelles opportunités.   

Livre Blanc - Quels sont les bénéfices de l'Internet des Objets pour la gestion de l'immobilier et le facility management ?

L'Internet des Objets compte probablement parmi les phénomènes dont on parle le plus de nos jours. Quels sont les bénéfices de l'Internet des Objets pour la gestion de l'immobilier et le facility management ?

En savoir plus

Compteur intelligent, téléphone intelligent, bâtiment intelligent - que signifie « intelligent » ?

Généralement, pour qu'un compteur soit considéré comme « intelligent », il suffit qu'il soit connecté à Internet et au système de services publics, et qu'il puisse communiquer en continu les données sur l'utilisation. Je suis d'accord avec mon collègue pour qui ces compteurs devraient tout simplement être qualifiés d’automatiques plutôt que d’intelligents.

Vous êtes-vous, déjà demandé par exemple, pourquoi une turbine ne tourne pas correctement alors qu’il y a du vent dehors ? La turbine effectue constamment un suivi de la force du vent qu'elle capte. Selon l'intensité du vent, elle peut être désactivée pour éviter tout dommage ou bien s'adapter en fonction de la quantité d'électricité requise à un moment donné. Il existe également des parkings connectés, utilisant des capteurs et des témoins lumineux pour aider les conducteurs à trouver des places libres. Dans ces cas, peut-on dire que les compteurs automatiques connectés sont « intelligents » ? Ou donnent-ils simplement la possibilité de faire des estimations plus intelligentes et d'agir plus rapidement grâce aux données qu'ils nous fournissent ?

Communiquer de manière automatique les données d’utilisation est certainement « intelligent » comparé aux compteurs traditionnels. De plus, cela évite de devoir envoyer des personnes relever les compteurs par mauvais temps.

Les systèmes intelligents

Si nous allions au-delà de l'idée de «compteur intelligent » et que nous parlions de dispositifs intelligents ? De plus en plus, le terme « intelligent » n’évoque plus uniquement une simple connexion ou la capacité de collecter et de communiquer des données, mais également la capacité d'interpréter et de s'adapter aux données.

Par conséquent, si un système peut collecter des données d'utilisation, un dispositif intelligent devrait pouvoir reconnaître les modèles d'utilisation et adapter son fonctionnement. On peut décrire ce processus comme un apprentissage, bien que « l’apprentissage » soit un concept humain. Comment appliquons-nous cela aux compteurs et aux machines ?

Votre téléphone intelligent peut lui aussi collecter une grande quantité de données, par exemple en enregistrant tous les endroits où vous allez. En effet, les applications de cartographie et de localisation peuvent s'adapter à ces informations comme c’est le cas par exemple quand des moteurs de recherche et des applications de cartographie suggèrent des emplacements ou complètent vos phrases lorsque vous saisissez vos requêtes. Vous profitez du fait que votre téléphone intelligent collecte des données, reconnaît les modèles d'utilisation et s'y adapte.

En approfondissant la manière dont nos dispositifs intelligents interprètent les données, nous nous rapprochons du domaine du logiciel et des applications qui permettent l'interprétation de ces données. C'est là que cela devient vraiment intéressant pour les industries.

Dans le cas des compteurs des services publics, ce ne sont pas les compteurs qui sont devenus intelligents mais le système avec le réseau de production et de consommation qui reconnaît la demande, active et désactive l'équipement de production, prend les décisions sur le stockage, ajuste la disponibilité et le tarif, etc.

Jusqu'où voulons-nous aller ?

Cela n'est qu'un début. Si tous les compteurs et les dispositifs ne reconnaissent pas encore les modèles de données qu'ils collectent, ils seront bientôt en mesure de le faire. Généralement, l'innovation touche d'abord les consommateurs et les ménages. Les exemples d'innovations, des dispositifs capables d'interpréter et de s'adapter aux données sont nombreux. Certaines ampoules connectées permettent de créer un éclairage personnalisé par le biais de réglages et de couleurs contrôlables depuis un smartphone, comme avec le système Philips Hue Lighting. Certains thermostats, le Nest par exemple, détectent le mouvement et reconnaissent les modèles d'utilisation du courant, ajustant ensuite d’eux-mêmes la température.

Au fur et à mesure que nous progressons vers des bâtiments et des villes connectés, des concepts commerciaux intéressants émergent et sont testés. Récemment, il a été suggéré que les réverbères pourraient devenir le deuxième actif le plus précieux des villes (après les bâtiments). Leur emplacement et leur espacement régulier en font des dispositifs parfaits pour collecter des informations sur les piétons, la circulation automobile et la densité de population des rues. Comme pour toutes nouvelles technologies, lorsque nous passons à des fonctionnalités d'automatisation qui étaient auparavant manuelles, les possibilités deviennent infinies.

David Karpook
Vice President of Operations, North America