Portail clients customer-icon
19 février 2015

Étudier en 2015

Dimanche soir, dans le train à destination de Paris, la ville où tu occupes une chambre et où tu profites de la vie d'étudiant. Pendant que le train roule, tu penses à la semaine qui va commencer. Tu assisteras à divers cours, et bien entendu, tu boiras quelques bières avec d'autres étudiants. Ces calories, tu les brûleras pendant des parties de foot avec ton équipe de la Fac. Et tout cela sur un seul et même campus.

Webinaire - Rester compétitif à l’ère de l’environnement de travail digital avec les technologies FM/RE

Dans ce webinaire, vous découvrirez l’impact de ces nouvelles technologies dans la vie d'un Facility Manager et d'un gestionnaire de patrimoine immobilier. 

Regarder ce webinaire

Bien que ces projets paraissent agréables, quelque chose ne tient pas debout. Les équipements nécessaires sont disponibles et leur emplacement a été choisi avec soin, mais pourquoi a-t-on l'impression que le temps sur le campus s'est arrêté ? Pourquoi trouver l’endroit idéal pour étudier demande-t-il autant de temps ? Ça ne peut pas être une question d'argent, puisque après tout, tu paies suffisamment pour cela. D'ailleurs, permettre aux gens d'étudier n'est-elle pas l'activité de base d'une université ou de tout organisme de formation supérieure ?

Pour qu'un étudiant puisse être productif, il doit pouvoir étudier de manière flexible. Et ce ne sont pas les listes de présence papier sur lesquelles on indique quand on veut utiliser une salle de travail, un endroit où étudier en silence, ou un autre local, qui vont y contribuer. La vie étudiante moderne rend ce genre de canaux de communication désuets car ils ne sont plus adaptés aux besoins de l'étudiant.

Pire encore : ils ne répondent pas non plus aux attentes du futur étudiant en ce qui concerne son environnement d'apprentissage. Les équipements vieillots et toutes les frustrations liées constituent ainsi une menace pour la mission principale d'un organisme de formation supérieure. Même si elles sont plutôt insignifiantes, ces frustrations ont un impact direct et indirect sur la perception de la qualité des études et du campus. Quand on examine les énormes investissements réalisés chaque année dans le domaine de l'innovation et des TIC, on se demande comment les listes de présence papier peuvent encore exister.

C'est pourquoi les universités et les organismes de formation supérieure recherchent désormais les outils qui rendent plus transparente la disponibilité des équipements pour les étudiants. Par exemple, en faisant en sorte qu'il soit possible de réserver en ligne une salle favorisant la concentration. Ou en offrant la possibilité de réserver sur place un lieu de travail à son nom par le biais d'un écran tactile. Pour décliner son identité, une carte d'étudiant suffit. Ensuite, l'étudiant peut directement réserver l'espace souhaité. Toutes les applications ont bien sûr été élaborées dans plusieurs langues et la disponibilité des équipements peut être consultée en ligne et via une App. Avec cette App, tu effectues un scan d'un QR code pour réserver un lieu de travail, signaler une panne ou faire part de ton avis (positif ou non) en ce qui concerne les équipements proposés. Et ce, en trois secondes.

En reliant un capteur à un système IWMS (Solution de Gestion Intégrée de l’Environnement de travail), le taux d'utilisation réelle de l’espace de travail peut également se mesurer et se transmettre. De cette façon, les informations sur les espaces disponibles sont toujours correctes et actualisées, ce qui renforce la fiabilité des services. Il est toutefois essentiel que les gestionnaires des bâtiments et des équipements s'assurent que les innovations concernées sont vraiment utilisées. Ce processus de modernisation engendre-t-il vraiment le succès ou devons-nous revenir à l'ère du « papier » ?

Pour Planon, c'est clair comme de l'eau de roche. Nous sommes heureux de présenter aux étudiants l’ère des communications unifiées (UC - Unified Communications Era). Cela sonne bien, avec un air certain d’innovation.

Bram Aarntzen
Former Business Consultant Planon Netherlands