Portail clients customer-icon
25 octobre 2018

Favoriser la réussite des collaborateurs

« Vous pouvez concevoir et créer le lieu le plus merveilleux du monde. Mais il faut des gens pour faire de ce rêve une réalité. » (Walt Disney)

Le rôle joué par les prestataires de Facility Management (FM) dans la création d'environnements de travail hautement performants est impacté par la révolution technologique en cours, l'évolution des attentes des collaborateurs, toutes générations confondues, et l’émergence des nouveaux modèles d’entreprise et de collaboration. Ces forces motrices concourent à l'émergence de nouvelles méthodes de travail qui transforment la façon dont les environnements de travail participent à la réussite des organisations.

Webinaire Live - Le rôle du FM dans la création de lieux de travail performants

Regardez Jeffrey Scott Saunders, directeur du CIFS, discuter du rôle du Facility Management dans la performance de l'utilisateur final. Ce webinaire sera présenté dans une combinaison d’anglais et de French.

S'inscrire!

Les prestataires de services FM devront renouveler leur façon d'appréhender et de soutenir les organisations de leurs clients et de collaborer avec les toutes parties prenantes, internes et externes.

L'environnement physique de travail n’est plus l’épicentre de l’organisation, mais il reste et restera un facteur clef du succès pour l’utilisateur final et, en définitive, pour l'organisation elle-même. Bien valorisés par les services FM, cet environnement doit soutenir les activités clés qui conditionnent le succès de l’organisation. Il s’agit aussi de de développer une culture organisationnelle en proposant des environnements de travail les plus attractifs et les plus efficaces possible. Les prestataires de services FM devront donc non seulement veiller au bon fonctionnement des installations, mais aussi développer une approche centrée sur l’utilisateur qui aidera les personnes à atteindre leurs objectifs professionnels et personnels grâce à des espaces de travail propices à leur performance, assurant des expériences de travail holistiques.

Cette transition bouleversera en profondeur les processus des prestataires de services FM, leurs pratiques en matière d’emploi et la manière dont ils collaboreront avec les partenaires internes et externes de l’organisation. Nombreux seront les défis à relever pendant cette transition. Cet article traite de deux des défis les plus importants : la multiplication des travailleurs occasionnels et l’accent mis sur le bien-être et l’engagement. D'autres sujets seront abordés plus en détail à l'occasion du webinaire du 7 novembre 2018 (avec Jeffrey Saunders, Directeur du Copenhagen Institute for Futures Studies), organisé par Planon, qui aura pour thème : « Prestataires de services : comment favoriser la performance des collaborateurs de vos clients ».

De plus en plus d'utilisateurs finaux sont des employés occasionnels

Les prestataires de services devront prendre en charge une main-d’œuvre hybride et dynamique, composée de collaborateurs à plein temps mais aussi occasionnels (entrepreneurs, consultants, pigistes, intérimaires, etc.). Les collaborateurs changent plus fréquemment d'employeurs et de carrières et manifestent un intérêt accru pour des conditions de travail plus mobiles et flexibles. Pour un nombre croissant d'employés, travailler à plein temps pour un seul employeur n’est plus une option attrayante. Parallèlement, les entreprises s'appuient sur des collaborateurs occasionnels pour compléter leurs compétences internes et accroître leur flexibilité.

 Différentes études aussi bien publiques que privées démontrent l'intérêt croissant pour cette tendance. Par exemple, selon une étude d'Oxford Economics, 83 % des dirigeants interrogés utilisent de plus en plus d'employés occasionnels. Dans la plupart des pays économiquement avancés, on enregistre entre 20 et 30 % de travailleurs précaires. Les ministères du travail des États-Unis et du Royaume-Uni prévoient ainsi que 50 % de leurs marchés du travail respectifs seront constitués d'emplois atypiques d'ici 2030.

L'utilisation d'employés occasionnels pose plusieurs problématiques en termes d'environnement de travail. Cela affecte l'intégration et la rétention des talents et entraîne des difficultés de gestion d'un pool de talents éventuel. Les prestataires de services doivent prendre en charge une main-d’œuvre en rotation constante et aux besoins variés et contradictoires.

Se concentrer sur le bien-être et l'engagement en choisissant la bonne stratégie

Les organisations souffrent d'un niveau élevé de désengagement des employés à l’échelle mondiale. Selon des données de Gallup couvrant 154 pays, seulement 16 % des travailleurs sont réellement engagés et plus important encore, 18 % des travailleurs sont considérés comme activement désengagés. Ces travailleurs désengagés sont moins productifs et moins innovants. Ils n’entretiennent pas non plus de liens sociaux sur leur lieu de travail ni s'impliquent dans la mission ou la stratégie de l’organisation.

Les employés désengagés sont également plus coûteux. Ils génèrent des coûts d'absentéisme (absence physique du lieu de travail en raison de maladie ou de stress), de présentéisme (présence physique sur le lieu de travail, mais non pleinement productif) et de turnover plus élevé. Ce sont ces coûts qui peuvent être atténués : l'absentéisme des employés ayant un haut niveau d'engagement est 37 % inférieur à celui de ceux dont le niveau d’engagement est plus faible.

Pour aider les organisations à attirer, intégrer et fidéliser leurs futurs talents (à temps plein ou occasionnels), les prestataires de services FM devront déterminer quelle stratégie d'environnement de travail peut favoriser l’engagement des employés. Celle-ci sera distincte de la stratégie organisationnelle. La stratégie organisationnelle est centrée sur la création d’un avantage concurrentiel basé sur les compétences de base de l’organisation, alors que la stratégie d'environnement de travail aligne les objectifs stratégiques de l’entreprise, la conception du l'environnement de travail et le besoin en main-d’œuvre.

Une culture de la productivité est directement corrélée à la capacité pour une organisation à mettre en œuvre sa stratégie. Le rôle de l'environnement de travail dans le soutien des ambitions stratégiques d'une organisation, de sa marque et de sa culture est souvent négligé. Lors de la définition de leur stratégie relative à l’environnement de travail, les organisations doivent chercher à non seulement renforcer la culture existante, mais aussi façonner la culture souhaitée à venir.

La bonne stratégie impliquera souvent de changer la façon dont les prestataires de services appréhendent leur politique en matière d'environnement de travail. Ils devront penser en termes de retour sur investissement en ressources humaines plutôt que de réduction des coûts. Une stratégie réussie soutiendra les employés car ils sont les actifs les plus précieux mais aussi les plus coûteux d'une organisation. Cependant, la productivité et l'innovation des collaborateurs sont souvent involontairement compromises par des décisions relatives à l'immobilier, à la conception des postes de travail, aux solutions technologiques, etc.

Une plus grande collaboration entre les prestataires de services FM, les responsables RH, de l'informatique et de l'immobilier sera nécessaire pour créer des organisations innovantes et performantes, qui placent les utilisateurs finaux au centre de leur réflexion sur l'environnement de travail et savent agir sur leur comportement par une gestion du changement et des mesures incitatives (« nudging »). La stratégie d'environnement de travail doit être centrée sur la manière d’intégrer les technologies numériques dans les espaces, le plus efficacement possible, pour soutenir les objectifs de l'organisation et les personnes qui y travaillent. Cela pourrait non seulement générer des économies, mais aussi créer des environnements dans lesquels les travailleurs aimeraient venir travailler. En fin de compte, l’objectif est de créer et maintenir des environnements de travail qui génèrent un cycle vertueux, capable d'attirer, responsabiliser et fidéliser les employés au cœur de l’organisation.

Inscrivez-vous à mon webinaire du 7 novembre pour découvrir les autres défis auxquels les prestataires sont confrontés pour favoriser la performance et la réussite de l'utilisateur final.

Jeffrey Saunders
Director of the Copenhagen Institute for Futures Studies