Portail clients customer-icon
08 septembre 2016

Les collaborateurs peuvent rester productifs en été, même sans porter de short !

En été, les conversations au bureau tournent généralement autour du port du short, de la climatisation ou de la mise en place d'horaires de travail adaptés en cas de canicule. Les uns trouvent qu'il fait trop froid, les autres se plaignent qu'il fait trop chaud et d'autres encore en ont ras le bol des courants d'air associés à la clim. Tous ces problèmes sont mis sur le dos du Facility Manager, qui joue un rôle important dans la gestion des températures dans les bureaux. Comment ce dernier peut-il établir de façon appropriée une distinction nette entre la perception et les faits ?

Livre Blanc - Quels sont les bénéfices de l'Internet des Objets pour la gestion de l'immobilier et le facility management ?

L'Internet des Objets compte probablement parmi les phénomènes dont on parle le plus de nos jours. Quels sont les bénéfices de l'Internet des Objets pour la gestion de l'immobilier et le facility management ?

En savoir plus

Différentes variables entrent en jeu dans la détermination de la température idéale. Une étude montre que les femmes sont, en général, plus frileuses que les hommes. De même, chaque espace de travail est soumis à des influences différentes, comme l'emplacement par rapport aux fenêtres, aux portes, au chauffage et à la climatisation. En outre, les températures standard (autour des 22 degrés) qu'applique quasiment tout Facility Manager, sont désuètes. Elles sont d’ailleurs très fréquemment destinées à des hommes. Et pourtant, trouver la température qui convient est très importante pour favoriser la productivité.

Chaque température a ses avantages et ses inconvénients

À en croire cet article BBC, la température idéale au bureau n'existe pas. Chaque température a ses avantages et ses inconvénients pour des collaborateurs spécifiques. La température de travail la plus agréable est réglée à 22 degrés, mais la population sondée est trop petite pour être fiable. Au bureau, la température est un élément important et lorsqu'elle est associée au CO2 et à l'humidité de l'air, ces trois facteurs ont des répercussions évidentes sur la productivité d'une entreprise.

L'utilisation de capteurs permet de mesurer la température, le CO2 et l'humidité de l'air à un étage, voire même sur un lieu de travail spécifique. Ce sont des éléments dont le Facility Manager peut se servir. De cette manière, le climat intérieur des bureaux peut être mieux adapté aux souhaits du collaborateur.

Faire la queue dans un parc d’attraction

Le ressenti de la température par le collaborateur est aussi, en partie, une question de perception. Quelqu'un qui ne prend aucun plaisir dans son travail s'arrêtera peut-être plus rapidement sur des choses telles que la température du bureau. De ce fait, le Facility Management devient aussi un management de la perception. C'est comme faire la queue dans un parc d’attraction. Je trouve,  en effet, exaspérant de devoir faire la queue pendant vingt minutes avant de pouvoir faire l'attraction. Mais si je suis diverti pendant que j'attends, informé du temps d'attente restant et que j'ai estimé qu'il me faudrait faire la queue pendant une heure, je ressens différemment ces vingt minutes.

Une approche basée sur les faits et la perception

Le Facility Manager peut trouver un équilibre entre la perception et les faits en donnant un aperçu du climat intérieur des bureaux. Faites voir aux collaborateurs que la température, le niveau de CO2 et l'humidité de l'air sont conformes à leurs souhaits et que le climat de travail est optimal pour eux. D'autre part, mesurez également la perception. Pour cela, procédez par exemple à de petites études comparatives, accrochez aussi des pancartes avec des émoticônes dans les toilettes pour permettre aux collaborateurs d'indiquer leur degré de satisfaction quant à l'hygiène dans cet espace. En rendant compte des faits et de la perception, le Facility Manager peut aussi les utiliser pour baser son approche et veiller à ce que le climat intérieur soit optimal pour les collaborateurs dans les bureaux.

David Stillebroer
Director Product Management