Portail clients customer-icon
13 avril 2017

Pourquoi le directeur immobilier et le directeur financier doivent absolument unir leurs forces face aux nouvelles normes de lease accounting

À partir de 2019, beaucoup de choses vont changer dans le domaine de la comptabilisation des contrats de location. Le Financial Accounting Standards Board (FASB) et l'International Accounting Standards Board (IASB) appliqueront tous deux une nouvelle norme. Cela signifie aussi que les rôles du directeur immobilier et du directeur financier vont aussi changer. Ils ont en effet besoin l'un de l'autre pour relever les défis que représentent ces nouvelles normes.

FAQ - Quels impacts vont avoir les nouvelles normes en matière de lease accounting sur votre activité ?

Téléchargez un exemplaire gratuit de notre FAQ pour découvrir les 5 questions les plus posées en matière de lease accounting et des nouvelles normes, ainsi que nos réponses.

Télécharger le document

Jusqu'aux années 70, il était courant que les organisations soient propriétaires de presque tout, de l'immobilier jusqu’aux camions. Comme relativement beaucoup d'argent était consacré au matériel, il en restait peu pour entreprendre. Une nouvelle tendance est donc apparue : la location. Les organisations ne devaient ainsi plus épargner pour de gros achats, et les actifs désormais loués ne figuraient plus en tant que dette dans le bilan. Par conséquent, sur le papier, les chiffres semblaient plus positifs. Les nouvelles normes de lease accounting vont mettre fin à cette situation. Pour favoriser la transparence financière, les entreprises cotées devront mentionner les contrats de location dans leur bilan à partir du 1er janvier 2019.

A nouvelles normes, nouvelles tâches

Par conséquent, le travail du directeur financier va changer. Les contrats de location qui étaient auparavant peut-être moins importants pour l'administration financière auront désormais un plus grand poids. En effet, il ne s'agira plus seulement d'un paiement mensuel d'une organisation à un loueur. Le directeur financier devra en tenir compte dans sa valorisation de la dette et de la propriété dans le bilan. Cela peut constituer un défi. Alors qu'il portait jusqu'à présent correctement les coûts des contrats de location, il devra, selon les nouvelles normes, porter la valeur de ces contrats et les informations sous-jacentes au bilan.

D'autre part, , d'ici 2019, le directeur immobilier devra davantage réfléchir à l'impact financier des contrats de locations qu'il conclut. Il ne s’agit plus seulement des frais de location d'un bâtiment, mais aussi de l'impact de ces frais sur le compte de résultat et sur le bilan. 

Qui va résoudre le puzzle ?

Que doivent faire tant le directeur immobilier que le directeur financier pour se préparer aux nouvelles normes ? Pour le directeur financier, il est important de savoir ce qu'il faudra rapporter au bilan. Bien sûr, il pourrait parcourir tous les contrats de location contenant souvent des dizaines de pages chacun, pour pouvoir comprendre lui-même l'impact financier. Il est cependant préférable qu'il s'adresse au directeur immobilier qui sait précisément ce que comprennent les contrats. De son côté,  le directeur immobilier ne s'est probablement pas encore préoccupé de l'impact de ces contrats sur les bilans. En conclusion, ils possèdent tous deux une pièce du puzzle qu'ils peuvent résoudre ensemble.

La collaboration est la clé du succès

En pratique, le patrimoine immobilier et les finances sont deux mondes très distincts. La plupart des directeur de l’immobilier ne se préoccupent généralement pas d'approfondir toutes les règles comptables. Les directeurs financiers maîtrisent en revanche toute une palette de lois et de réglementations, dont le patrimoine immobilier ne constitue qu'une petite partie. Un agent de liaison semble dans ce cas plus efficace : quelqu'un qui parle la langue du directeur immobilier et du directeur financier. Il pourrait donc être intéressant d'engager un profil tout à fait nouveau. Quelqu'un ayant des connaissances tant en matière de patrimoine immobilier que de finances.

Surtout si cet agent de liaison manque, la clé du succès réside dans une étroite collaboration entre le directeur immobilier et le directeur financier. Ce n'est pas encore le cas ? Beaucoup de capitaux sont actuellement engagés dans le patrimoine immobilier, ce qui constitue une raison importante pour les deux parties de discuter de temps en temps. Mais maintenant que la responsabilité de reporting du directeur financier augmente, il a encore plus besoin du directeur immobilier pour obtenir tous les chiffres précis étayés dans le bilan et les garder à jour. Sans une collaboration, 2019 arrivera bien trop vite.

David Stillebroer
Director Product Management