Portail clients customer-icon
30 août 2018

Une bonne vision de l'utilisation des équipements se traduit par de meilleures vacances ou une journée de travail plus efficace

Récemment, j'ai passé de longues vacances en Égypte, dans une belle station balnéaire. Et j’y ai été confronté au souci numéro un des vacances !

Livre Blanc - Les 10 tendances qui vont déterminer et modifier la gestion immobilière et le facility management d'ici 2022

Ce livre blanc fournit une réflexion sur ces tendances sous-jacentes et décrit comment les métiers de l'immobilier et du Facility Management évolueront au cours des cinq prochaines années.

En savoir plus

Comme j'aime faire la grasse matinée pendant les vacances, il était une heure et demie passées lorsque je suis arrivé de bonne humeur à la piscine. Une fois sur place, j'ai constaté à ma grande surprise que toutes les chaises longues étaient occupées.

C'était contrariant. Pourquoi y avait-il si peu de chaises longues dans cet hôtel ? En y regardant de plus près, j'ai noté qu’elles étaient toutes recouvertes d'une serviette de plage et que seules quelques personnes était effectivement présentes à la piscine.

Je ne pense pas être le seul à être frustré par cela. En fait, il paraît que 80 % des vacanciers néerlandais sont contrariés par la même chose.

Ce qui est embêtant, c’est que cela arrive non seulement en vacances mais aussi au bureau. Au bureau, il ne fait pas 30 degrés et il n’est pas question de piscine. Mais avec un peu d'imagination, vous pouvez remplacer les chaises longues par des postes de travail et les serviettes par des réservations. Nous nous retrouvons alors dans une situation similaire.

Imaginez que vous souhaitiez organiser une réunion avec un ou plusieurs collègues et que vous constatiez que toutes les salles de réunion sont occupées. Cependant, une visite des lieux montre que ce n’est pas le cas. La plupart des pièces sont vides et vous êtes victime des défections. En d'autres termes : les serviettes sont sur les chaises, mais en fait personne n'est là.

Les collaborateurs s'énervent rapidement. Et parce qu'ils sentent qu'il y a un manque d'espace, ils se plaignent. Dans de nombreux cas, nous constatons que les espaces de travail au sein d'une organisation ne sont pas toujours utilisés efficacement. En fait, l'occupation moyenne des postes de travail n'est souvent que de 50 %.

La tendance veut que le poste de travail fixe disparaisse de plus en plus. Dans nos locaux, ce n'est pas différent. Nous venons au bureau quand cela nous convient et recherchons un poste de travail flexible disponible. Le lundi est toujours une journée chargée car la majorité de nos collègues sont présents. Si vous arrivez un peu tard, il est difficile de trouver une place. Si j'avais su pendant mes vacances que les chaises longues autour de la piscine étaient toutes occupées, j'aurais marché jusqu'à la plage ou réservé une autre activité à la place. Naturellement, cela ne s'applique pas au bureau. Mais quel gain de temps si je pouvais connaître à l'avance les postes de travail occupés et ceux qui sont encore libres ! En disposant de plus d'informations sur les heures de pointe, je pourrais même m'organiser plus intelligemment en choisissant de travailler les autres jours au bureau ou de rencontrer mes clients ailleurs.

Le fait est qu'un poste de travail coûte souvent plus de 10 000 euros par an. Alors imaginez que vous disposiez de plus d'informations sur les occupations réelles et, par exemple, que vous puissiez les utiliser plus efficacement et vous passer de dix postes de travail ? Sur une base annuelle, cela signifierait une économie de 100 000 €.

Michel Smits
Account Manager Inside Sales