Portail clients customer-icon
22 février 2018

Votre propre assistant personnel virtuel vous rejoint bientôt au bureau

Un assistant virtuel à qui parler, qui vous comprend et qui peut accomplir des tâches pour vous sur simples commandes vocales. Jusqu'à récemment, cela n'était possible que dans les films, comme Iron Man où Jarvis est utilisé comme assistant personnel en version digitale. Toutes les grandes entreprises de services technologiques, comme Google (Assistant), Amazon (Alexa), Apple (Siri) et Microsoft (Cortana) travaillent au développement de leurs propres versions, mais elles ne sont pas encore aussi sophistiquées que Jarvis. Que faudra-t-il pour que les assistants virtuels deviennent des outils qui apportent une réelle valeur ? Comment les gestionnaires de patrimoine immobilier et les Facility Managers en profiteront-ils ?

Webinaire - « L’IoT : au-delà de l'effet de mode, de réelles opportunités »

Pour le Facility Management et la Gestion de l'immobilier, la question est surtout de savoir ce qui peut rendre le poste de travail plus rentable, plus efficace et améliorer la satisfaction client. Quels usages de l’Internet des Objets peuvent répondre à ces objectifs stratégiques ?

Regarder ce webinaire

Un chatbot suffisamment intelligent pour fonctionner comme un assistant personnel relève de la science-fiction, mais plusieurs développements montrent que l'humanité est sur le point de développer une intelligence artificielle qui peut fonctionner en toute autonomie. Dans les actualités récentes, nous avons vu qu'AlphaGo, le robot de Google qui joue aux échecs, était capable d'apprendre tout seul à jouer et de battre le meilleur joueur au monde en l'espace de quelques heures seulement. Ce développement ne peut pas être ignoré, car il montre que l'intelligence artificielle s'améliore très rapidement. La question est de savoir s’il s’agit d’une avancée positive ou si nous devrions en avoir peur.

Avoir votre propre assistant personnel

Bien qu'il existe certaines préoccupations au sujet de la confidentialité ou de la nature destructrice de l'intelligence artificielle, je mettrais l'accent plutôt sur les possibilités de cette intelligence artificielle. À mon avis, elle devrait être perçue comme quelque chose de merveilleux, doté d'un énorme potentiel. Non seulement dans notre vie quotidienne à la maison, où les assistants virtuels aident à gérer la lumière, la température et la musique, mais aussi dans notre environnement de travail. Ces chatbots sont à même de se transformer pour devenir nos propres assistants personnels numériques, tout simplement en leur parlant.

Microsoft a présenté la fonctionnalité de reconnaissance vocale dans sa technologie Cortana, équivalente à la reconnaissance vocale de l'humain. Cela signifie que l'outil est aussi bon que les humains pour reconnaître des commandes vocales. Lorsque cette aptitude est combinée à l'intelligence artificielle, l'outil devient capable de comprendre ce qui est dit et peut accomplir des tâches à partir de ces commandes vocales. Cela voudrait dire que vous pouvez parler à un robot, qu'il vous comprendra et qu'il peut accomplir une tâche sans avoir besoin d'une saisie manuelle. Il peut remplir des papiers automatiquement, il peut gérer un agenda et afficher des alertes lorsqu'une action est nécessaire et il peut trier automatiquement votre boîte de réception d'e-mails. Dans quelle mesure cela vous semble-t-il utile ?

Ces robots auront besoin de moins de temps pour accomplir des tâches administratives, réduiront le nombre d'erreurs et amélioreront la productivité. Ces avantages sont très appréciables, car ils apportent de la rapidité, des résultats et de l'efficacité.

Contribuer à un environnement de bureau optimal

L'étape suivante consiste à accroître l'intelligence de ces robots à partir de données provenant de capteurs connectés (IoT). Qu'en est-il, par exemple, si ce robot peut être enrichi avec des préférences en matière d'environnement de travail ? Les robots seront capables de donner un feedback continu sur l'environnement de travail. Ils pourraient donner des conseils sur l'utilisation de certaines salles ayant plus de lumière ou d'oxygène. Ces conseils sont précieux, car ils aident réellement les employés à se sentir mieux et contribuent, par conséquent, à l'engagement, à l'autonomie et à l'épanouissement dans un environnement de bureau optimal.

Que pensez-vous ?

La technologie qui consiste à se servir de chatbots comme assistants virtuels sera prête prochainement, mais l'humanité est-elle prête à utiliser ces assistants ? Il suffit de penser à votre propre vie quotidienne et aux possibilités pour ces robots. Cela vous paraît-il intéressant ou l'idée vous met-elle mal à l'aise ? Demanderiez-vous réellement à un assistant numérique de réserver une salle de réunion ? Demanderiez-vous à l'assistant numérique de commander un plat chez le traiteur ? Serait-il utile que l'assistant numérique régule l'éclairage ou la température automatiquement, en fonction de l'endroit où vous vous trouvez au bureau ?

Je pense qu'il existe une foule de possibilités intéressantes pour améliorer notre expérience au travail, mais cela signifie également qu'il faut développer des cas pratiques d’utilisation qui aident les employés à s'habituer à travailler avec ces robots. Quels sont les utilisations qui apportent une valeur ajoutée à votre organisation ?

Geert van Offeren
Strategic Product Marketing