Group of colleagues having a hybrid meeting at work.

Le travail hybride : révolution de l’environnement de travail en vue

Si la pandémie semble désormais derrière nous, elle nous a tous forcés à voir le monde sous un autre angle. Le bureau tel que nous le connaissions fait désormais partie du passé. Aujourd’hui, des organisations de tous types et de toutes tailles adoptent le travail hybride, une forme de travail permettant aux employés d’alterner entre présentiel et distanciel.


D’après un rapport publié par Microsoft sur le Work Trend Index, intitulé « The Next Great Disruption is Hybrid Work – Are We Ready? », (« Le travail hybride, prochain grand bouleversement : sommes-nous prêts ? »), 70 % des employés souhaiteraient conserver des options flexibles de télétravail, tandis que plus de 65 % d’entre eux accordent également de l’importance au travail en présentiel. 66 % des entreprises prévoient de repenser leurs bureaux de façon plus stratégique, notamment en convertissant leurs environnements de travail en centres dédiés à la collaboration et à la sociabilisation du personnel afin d’encourager les interactions entre les équipes à distance.

Dans un autre rapport intitulé « 5 bonnes pratiques pour réussir à l’ère du travail hybride », Verdantix présente les cinq principales stratégies de travail hybride utilisées aujourd’hui par de nombreuses organisations. Parmi ces stratégies, l’approche 60-40 permet aux employés de travailler trois jours par semaine au bureau et deux jours à la maison, et inversement. Grâce à cet aménagement du temps de travail, les employés bénéficient à la fois de l’aspect social et collaboratif au bureau avec leurs collègues, et des avantages du télétravail : moins de déplacements et plus de flexibilité, entre autres.

L’importance de la technologie pour des modèles de travail hybride réussis

Ces nouveaux modèles de travail hybride apportent une nouvelle dynamique intéressante concernant les espaces de travail, mais aussi leur lot de défis. Par exemple, avec ces changements rapides, comment équiper les employés des technologies adéquates pour leur donner accès aux espaces disponibles à travers les différents sites et aux plannings des collègues ? Les solutions de réservation d’espaces traditionnelles auront du mal à s’adapter à un tel niveau de complexité.

Soulignons également que les technologies de gestion des réunions ne font qu’effleurer les défis de l’environnement de travail auxquels doivent s’atteler les responsables de l’immobiliers et de facility management.

  • Souhait croissant de la part des employés que leur bien-être soit pris en considération.
  • Risques de bouleversements futurs nécessitant des entreprises plus résilientes.
  • Besoin de réduire la consommation d’énergie de l’environnement de travail.
  • Hauts et bas en matière de fréquentation de l’environnement de travail demandant plus de flexibilité dans les services FM.

Les organisations équipées d’une solution de gestion intégrée de l’environnement de travail (IWMS) partiront avec un avantage dans la mise en œuvre et l’introduction de nouvelles technologies dans l’environnement de travail et auprès de leurs équipes, afin de répondre aux besoins des stratégies de travail hybride. Celles qui travaillent avec un fournisseur de plateforme IWMS ouverte disposant d’un réseau de partenaires solide seront encore plus avantagées : elles auront accès à la dernière génération d’applications de l’environnement de travail, comme la Workplace Engagement App de Planon, pour concevoir un environnement de travail sain et sûr et améliorer l’expérience employés grâce à des fonctionnalités plus intelligentes en matière de gestion des réunions.

5 mesures à prendre dès aujourd’hui pour assurer la réussite du travail hybride

Tandis que les entreprises passent à la vitesse supérieure dans la mise en œuvre de leurs stratégies de travail hybride, les facility managers ont une infinité de questions à traiter. Ils devraient toutefois s’assurer en priorité de se servir du feedback des collaborateurs et de leur mettre à disposition des outils technologiques les plus adaptés afin de tirer le meilleur parti des modèles de travail hybride.

Le rapport Verdantix mentionné ci-dessus présente cinq mesures que les entreprises peuvent prendre dès aujourd’hui pour profiter au mieux des modèles de travail hybride, notamment :

  1. exploiter le feedback habituel des employés dans les nouvelles versions des programmes ;
  2. intégrer aux futures stratégies de travail des projets menés avec succès par l’entreprise pendant le confinement ;
  3. prioriser les investissements dans des solutions de gestion de l’environnement de travail axées sur les collaborateurs ;
  4. rechercher une rentabilité encore inexploitée rendue possible par le travail hybride ;
  5. pérenniser la stratégie en la rendant flexible.

Pour qu’une stratégie de travail hybride soit réussie, elle doit bien entendu être suffisamment souple pour répondre aux besoins changeants des employés et des entreprises. Les gestionnaires de l’immobilier ne doivent pas considérer le travail hybride comme le « but ultime », mais plutôt comme une étape de l’évolution à long terme de l’environnement de travail.

Pour en savoir plus sur ces bonnes pratiques et sur les principales stratégies de travail hybride actuellement mises en œuvre par les organisations, ne manquez pas le rapport Verdantix « 5 bonnes pratiques pour réussir à l’ère du travail hybride ».

Informations sur l'auteur

Peter Ankerstjerne | Chief Strategy Officer at Planon

Peter Ankerstjerne, membre des organisations MBA, COP, FRICS et IFMA, dispose de plus de 25 ans d'expérience couvrant la plupart des aspects du FM. Après avoir occupé plusieurs postes de direction chez ISS, Wework et JLL, il est aujourd'hui Directeur de la Stratégie chez Planon Software. Depuis 2016, il fait partie du conseil d'administration global de l'IFMA, dont il est actuellement le président.

Plus de blogs de Peter Ankerstjerne

Partagez cet article