Travail hybride : le changement commence avec des mesures et des outils dédiés

Selon une étude du Sypemi, notre environnement de travail devient de plus en plus informatisé et quotidiennement, l’exploitant des bâtiments collecte de la donnée sur la vie de l’immeuble et de ses occupants.

Verdantix Report - 5 bonnes pratiques pour bien se préparer à l’ère du travail hybride

Rapport Verdantix sur l’évolution de l’environnement de travail : 5 bonnes pratiques pour réussir à l’ère du travail hybride.

Téléchargez

Grâce aux datas, il est possible de connaître les besoins de l’immeuble, des occupants, du propriétaire, de l’exploitant, de l’environnement… Le monde du FM doit donc savoir gérer ces données tant dans la compréhension que dans la traduction de l’information. Cette évolution des métiers du FM nécessite le développement de nouvelles compétences chez les professionnels de l’exploitation des bâtiments et des outils adéquats.

Solutions basées sur le cloud : l’atout du travail hybride

La COVID-19 a radicalement changé nos vies et complètement bouleversé nos habitudes de travail. Mais imaginez une situation semblable à celle de la COVID-19 quinze ans plus tôt : aurions-nous été capables de nous adapter aussi bien sans solutions informatiques basées sur le cloud ? Je ne pense pas.

De nombreuses organisations ont su s’adapter et, tandis que certains bureaux commencent à réouvrir à travers le monde, elles sont forcées d’évaluer l’efficacité à long terme des stratégies de travail hybride. Celles-ci permettent aux employés de travailler depuis différents endroits (à la maison, en déplacement, ou au bureau). La capacité à mesurer les modèles de travail associée à la disponibilité d’une plateforme de maintenance basée sur le cloud telle que celle de SamFM Pulse, permet aux organisations de concevoir différentes stratégies de travail hybride et d’exploitation des bâtiments adaptée. Verdantix distingue cinq modèles de travail hybride, du système centré sur le bureau jusqu’au travail 100 % à distance et tout ce qu’il y a entre les deux. .

L’environnement de travail physique devient un espace collaboratif

Comme nous le savons, les stratégies de travail hybride ont déjà modifié l’environnement de travail et continueront de changer la façon dont nous utilisons les espaces et les bâtiments au fur et à mesure que nous nous adapterons aux effets et répercussions durables de la COVID-19. Les environnements de travail physiques deviennent d’ores et déjà des espaces de collaboration, d’innovation et de rencontres. Le travail de production peut être quant à lui réalisé au bureau dans des espaces de concentration mais aussi à distance (à la maison ou en déplacement). Parmi les caractéristiques importantes de l’environnement de travail hybride (quel que soit le modèle choisi), on observe :

    1. plus de résultats avec moins d’espace de travail ou de mètres carrés ;
    2. une augmentation des installations partagées comme les salles de réunion et environnements de travail (flex desk) ;
    3. et donc un besoin accru en ressources intelligentes pour suivre correctement l’utilisation, l’occupation et l’état de l’environnement de travail.

Mais une question clé subsiste pour les organisations qui explorent les concepts de travail hybride : avons-nous adopté le concept le plus adapté à notre organisation ? Quelles conséquences pour l’exploitation de nos bâtiments ? Pour répondre à ces questions, elles devront être capables de suivre et collecter les données et informations adéquates à partir de leurs bâtiments et espaces de travail.

Des données issues de tous types de mesures (capteurs, IoT, comptage, actions des employés, GMAO etc.) seront nécessaires à la conception d’un environnement de travail hybride adapté.

Facility management, technologie et avenir du travail

La technologie aidera les exploitants et donneurs d’ordre à concevoir de manière proactive les espaces hybrides sécurisés dont les employés ont besoin aujourd’hui comme demain. Mais cette technologie devra également aider les facility manager à fiabiliser la qualité des données et à optimiser la génération d’informations. Le défi majeur que rencontrent les organisations pour mettre en œuvre une stratégie de travail hybride réussie consiste à trouver le cycle adéquat et le juste équilibre entre les mesures, la conception, l’utilisation et le maintien de leurs processus et espaces de travail. Il est important de garder à l’esprit que tout commence par la capacité à mesurer les bons éléments.

Les professionnels de l’environnement de travail peuvent combiner les solutions d’exploitation et de gestion des espaces qui conviennent le mieux aux besoins de leurs organisations. Ils ont ainsi la garantie que leur solution de travail hybride est alimentée par des données réelles d’exploitation qui leur communiquent les bonnes informations pour guider leur organisation vers l’avenir du travail dans de bonnes conditions.

Vous semblez utiliser un bloqueur de publicité. Pour voir correctement le formulaire, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité pour notre site web.