07 septembre 2021

Cinq caractéristiques du bureau du futur

Alors que s’esquisse une nouvelle normalité, de nombreuses organisations s’interrogent sur ce que sera le bureau post-pandémie. Bientôt arrivera le moment où toutes ces innovations prévues aujourd'hui ne paraitront plus si « nouvelles ». Cette publication abordera certaines des caractéristiques que nous envisageons chez Planon pour le bureau du futur, au-delà de celui « post-pandémie », d’ici cinq à dix ans. La plupart de ces caractéristiques ont déjà été introduites dans notre nouveau Campus d'innovation.

Table ronde virtuelle : FM, Tech & futur du travail
Table ronde virtuelle : FM, Tech & futur du travail

Un panel d’experts aborde l’évolution du facility management et de la technologie pour créer une expérience réussie de retour au travail post-pandémie.

 

Découvrez-en plus

1. Davantage d’espace par employé

Oubliez les bureaux encombrés et individuels. À l'avenir, les collaborateurs travailleront sur des bureaux réservés de manière flexible plutôt qu’attribués à une seule personne. Par-dessus tout, le bureau devra être un espace clair et spacieux, idéalement beaucoup plus attrayant que l’espace travail du domicile, souvent plutôt exigu.

Avec des bureaux moins fréquentés, les entreprises alloueront probablement plus de mètres carrés à chaque collaborateur. Aussi, les espaces seront utilisées de façon plus variée. Cela dépendra largement de la nature de l'entreprise et des emplois, comme le montre cet article de McKinsey. Il souligne que les organisations doivent réimaginer leur utilisation de l'espace, envisager comment cet espace peut développer la collaboration, la productivité, la culture d'entreprise et améliorer l'expérience de travail dans son ensemble. Toutefois, à mon avis, le confort sera la caractéristique principale de ces espaces de travail.

2. Tout est connecté

Ces dernières années ont connu une forte réduction du coût et de la taille des capteurs. L'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle permettent de rassembler toujours plus d'informations et d’assurer un suivi des processus grâce aux données que génèrent ces capteurs. Les bureaux du futur en seront abondamment équipés, tous connectés aux multiples systèmes du bâtiment. Une plateforme logicielle centralisée fera office de cerveau, transférant les informations à d'autres appareils, aux équipes du Facility Management ou aux utilisateurs du bâtiment. Hauteur de bureau et climatisation sauront s’adapter automatiquement aux préférences personnelles. Si une pièce ou un poste de travail est inutilisé, la climatisation sera réduite pour économiser de l'énergie. Les programmes de nettoyage seront adaptés pour que seules les pièces utilisées bénéficient d’un nettoyage quotidien. Même la restauration pourra s'adapter au nombre de personnes effectivement présentes au bureau chaque jour. En résumé : les services offerts dans chaque bâtiment s’adapteront de manière flexible aux besoins réels.

3. Intérieurs ou extérieurs

En 2023, les bâtiments tertiaires des Pays-Bas devront au minimum recevoir un label énergétique C puis devront à terme devenir totalement neutres sur le plan énergétique, évolution que bien sûr le Pays-Bas partage avec d’autres pays.

Architectes et constructeurs devront procéder à des choix durables, respectueux de l'environnement, pour des raisons de conformité mais aussi parce que les besoins des utilisateurs évoluent. Le bureau du futur présentera donc de nombreuses caractéristiques écologiques, notamment des espaces verts, et les frontières entre intérieurs et extérieurs deviendront floues. Des murs en verre garderont le bâtiment au chaud si nécessaire ou le préserveront de la chaleur extrême. Les murs eux-mêmes pourraient « disparaître », les bureaux devenant aussi ouverts et frais que possible. Des panneaux solaires convertiront en énergie la lumière du soleil mais celle-ci sera aussi directement bénéfique aux gens eux-mêmes ! Le jardin potager extérieur créé dans notre Campus d'innovation, avec sa grande table centrale, a été appelée Meeting Room 99. Imaginez-vous en train de participer à une réunion ou réaliser un entretien tout en récoltant des fraises !

Chez l'employeur du futur, vous repartirez chez vous en meilleure santé que vous n'étiez arrivé le matin même. À cet égard, l'environnement de travail joue en effet un rôle important.

4. De la possession à l’utilisation

Il deviendra tout à fait normal pour une entreprise de louer ses espaces de travail à de plus petites structures ou à des indépendants qui pourront alors décider, sur une base quotidienne ou hebdomadaire, où ils iront chaque jour. Cela, aussi bien pour des réunions que pour du travail productif ou encore pour une inspiration innovatrice. Les organisations partageront les espaces dont elles disposent avec des organisations qui n'en ont pas. De cette façon, le bureau deviendra un écosystème auquel pourront participer des start-ups et des étudiants.

Cela sera pratique et économique mais pas seulement. Parce que les lieux de travail seront beaucoup plus flexibles et que les bureaux attireront un public beaucoup plus large, l'enrichissement mutuel et l'innovation augmenteront. En se rendant à leur bureau, les employés croiseront, apprendront et s’inspireront sans cesse d'autres organisations.

5. Social et créatif

Le bureau du futur sera entièrement conçu de façon à encourager l'interaction sociale et la créativité. Vous aurez envie d'y aller. Pour travailler, ce sera un endroit bien plus agréable que votre domicile. Pour cela, le bureau classique fermé ou l’open-space cloisonné n'ont aucune chance de compter parmi les options du bureau du futur.

Dans les années à venir, je pense que, probablement soutenus par les décideurs politiques, les employés exigeront plus de liberté et de flexibilité. Tout le monde voit les avantages d'une présence flexible : moins de déplacements sur les routes, moins d'émissions de gaz d'échappement… et lorsque les employés viennent au bureau, celui-ci doit apporter une réelle valeur ajoutée et, tout simplement, être agréable, confortable, avec une salle de sport, un restaurant ou un bar. Nous pouvons consulter nos e-mails et faire des réunions vidéo à la maison, mais apprendre à vraiment se connaître, s'inspirer et se stimuler mutuellement ? C'est à cela que doit servir le bureau. Et il doit être conçu en conséquence.

Vous semblez utiliser un bloqueur de publicité. Pour voir correctement le formulaire, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité pour notre site web.