A dome building with glass windows and roof and green plants around.

Données : le point de départ du développement durable et du FM

On sait que l’environnement bâti contribue jusqu’à 40% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Toutefois, avec les données adaptées, on pourrait mieux comprendre l’empreinte carbone de certains domaines précis tels que les services, les systèmes CVC, les salles de réunion et autres actifs de bâtiments. Une vision claire de leur performance aiderait les organisations à choisir les domaines les plus propices aux changements. Cela permettrait d’améliorer les efforts faits en matière de et donnerait lieu à un meilleur reporting ESG.

Mais alors, par où commencer? Le facility management, évidemment!

Bien avant que le «reporting ESG» ne soit obligatoire, les équipes de FM collectaient des données sur la performance des bâtiments pour améliorer certains domaines comme l’efficacité énergétique, la santé et la sécurité ou encore les niveaux d’occupation. Le FM représente donc un excellent point de départ pour que votre organisation comprenne mieux les données déjà en sa possession afin de lancer ses initiatives de développement durable.

Bâtir des connexions entre développement durable et FM

Pour diverses raisons, l’alignement entre développement durable et FM n’est malheureusement pas toujours évident, notamment car de nombreuses organisations ne disposent pas des solutions ni des outils numériques adaptés pour gérer leurs données. Elles ne peuvent donc pas avoir une vision globale des données qu’elles génèrent, ni mettre en œuvre des outils d’analyse aptes à transformer les données en informations exploitables pour créer un impact environnemental positif.

Si vous venez de vous lancer, vous n’êtes pas seul! En effet, environ 30% des entreprises ont toujours recours à des méthodes obsolètes, comme des feuilles de calcul, pour collecter et suivre les données liées aux ressources et à l’énergie. À l’inverse, un outil IWMS moderne est capable de réguler et de standardiser les données et les processus au sein de l’environnement bâti pour les rendre cohérents, faciles à communiquer et à améliorer, à la fois d’un point de vue environnemental et social.

Avec les données adaptées, les facility managers peuvent quantifier l’efficacité et le gaspillage énergétiques afin de contribuer à l’amélioration de l’empreinte carbone de leur organisation. Par exemple, selon IDC, l’utilisation des données et de l’analytique aura permis une réduction des émissions mondiales de CO2 de 3% par les secteurs de l’industrie et du commerce d’ici à 2024.

Tous les aspects du développement durable

Les initiatives de développement durable ne devraient pas être uniquement focalisées sur l’environnement. Si les facility managers veulent remplir l’ensemble de leurs objectifs ESG, ils doivent prendre en compte les problématiques environnementales, sociales et de gouvernance. Heureusement, dans ces trois domaines, l’accès à des données exactes et structurées peut aider.

Les niveaux d’occupation, les conditions climatiques et la performance des actifs peuvent tous être mesurés. L’utilisation des données issues de ces mesures vous aide à garantir que les salariés bénéficient d’un environnement de travail qui leur permet de donner le meilleur d’eux-mêmes. Tout en améliorant les niveaux de satisfaction des salariés–un objectif clé pour les facility managers d’aujourd’hui–, l’efficacité énergétique peut également être optimisée. C’est gagnant-gagnant!

Les données sont déjà exploitées par de nombreuses organisations pour soutenir leurs objectifs de développement durable et remotiver les équipes. Par exemple, en utilisant EcoStruxure Resource Advisor de Schneider Electric pour contrôler et suivre les données de fabrication et d’exploitation, un fabricant de meubles américain a pu réduire de 27% sa consommation d’énergie au niveau de la fabrication par rapport à ces dix dernières années.

L’entreprise a également réduit, recyclé ou réutilisé 97% de ses déchets de production, atteignant ainsi l’objectif «zéro mise en décharge» dans neuf de ses sites à ce jour. Les exemples d’avantages de l’ESG provenant d’une utilisation des données plus fiable ne pourront que se multiplier avec l’utilisation accrue d’appareils IoT dans l’environnement bâti tels que les compteurs, capteurs et actifs connectés.

Les données sont aujourd’hui extrêmement importantes vis-à-vis de la gestion du développement durable et du FM. À l’avenir, elles seront essentielles.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Ce n’est qu’une partie de notre dernier e-book. Pour en savoir plus sur la création d’un environnement de travail plus durable, téléchargez notre nouvel e-book Facility management et développement durable: une alliance fondamentale, coécrit par Planon et Schneider Electric.

Portrait of David Karpook.

David Karpook

Manager Partner Program

Vétéran de l'industrie depuis 30 ans, Dave Karpook a été client, fournisseur, implémenteur de système et formateur. Avant de rejoindre Planon en 2015, il a été président-directeur général de Bricsnet et a occupé des postes de direction chez Trimble Navigation, Tririga et Peregrine Systems. Dave intervient fréquemment lors d'événements majeurs de l'industrie et est membre du comité d'audit de l'IFMA, ancien président de la Real Estate Advisory & Leadership community de l'IFMA et ancien président du conseil d'administration d'OSCRE International.

Partagez cet article