Êtes-vous prêt pour « l'Internet of Money » ?

Des progrès technologiques majeurs, comme des devises numériques programmables, des « smart contracts » (contrats intelligents) auto-exécutoires et auto-appliqués, et des registres de blockchain sans propriétaire changent notre rapport à l'argent et, par conséquent, la manière dont nous faisons des affaires. Tous les secteurs seront concernés par cette nouvelle couche d'Internet, souvent appelée l'Internet of Money ou l'Internet of Value, mais aucun n'a plus de potentiel de transformation que celui du patrimoine immobilier.

Émergence de l'Internet of Money

En 2008, un personnage mystérieux connu sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto a publié un article décrivant une monnaie purement numérique qu'il a appelée Bitcoin, ainsi qu'un mécanisme de contrôle associé désormais connu comme la « blockchain ».

Satoshi Nakamoto a imaginé sa monnaie numérique pour résoudre le problème de tiers de confiance dans les transactions électroniques, supprimant la nécessité qu’un intermédiaire fiable, comme une banque, soit impliqué pour attester de l'authenticité des éléments d'une transaction. Le Bitcoin et les participants les utilisant dans une transaction auraient une identité numérique unique qui serait enregistrée dans chaque transaction et il serait presque impossible de la falsifier. Par exemple, alors qu'un chèque pourrait potentiellement être versé (frauduleusement) plusieurs fois par le biais d'une photographie, un bitcoin ne pourrait pas être dupliqué pour une double dépense de cette manière. La technologie sous-jacente prenant en charge ce système de transaction sans tiers de confiance est appelée « blockchain ».

Explication de la blockchain

Fondamentalement, la blockchain est un registre. Sa caractéristique révolutionnaire est qu'elle n'a pas de propriétaire ou de dépôt central. Au lieu de cela, une copie du registre de la blockchain pourrait potentiellement être installée sur les ordinateurs de chaque participant à la chaîne de transactions qu'elle enregistre.

Il est également important de comprendre que les devises de la blockchain ne sont ratifiées par aucun gouvernement comme le sont les devises nationales. Leur utilisation est essentiellement un accord entre les participants qui les reconnaissent mutuellement et acceptent leur valeur.

Un des avantages des registres de la blockchain est qu'ils sont presque impossibles à corrompre. Cela ne veut pas dire que la fraude n'est pas possible (après tout, les êtres humains font preuve d'une créativité sans limites), mais la nature même de la blockchain en tant que registre distribué sans propriétaire et basé sur des liens complexes la protège contre la falsification.

Un autre avantage et une autre capacité supplémentaires de la blockchain sont les actions programmables, qui pourraient mener à des contrats auto-exécutoires et/ou auto-appliqués.

Possibles applications au patrimoine immobilier

Imaginez ce scénario dans le secteur du patrimoine immobilier : si un locataire n'a pas payé son loyer comme prévu pour la troisième fois, il est automatiquement à la porte de chez lui, pas parce que le propriétaire a agi physiquement, mais parce que le bail est géré par un contrat « smart », mis en œuvre par un registre de la blockchain et qui interagit avec les serrures intelligentes programmables sur les lieux. Lorsque le registre reconnaît que l'échéance et toute « période de grâce » programmée ont expiré sans réception du paiement, il envoie un message au système de serrures pour le verrouillage.

Ce n'est que le début. Les transferts de garantie et de titre sont d'autres sujets souvent évoqués dans des discussions sur le potentiel de la blockchain pour le patrimoine immobilier, où un registre de blockchain pourrait supprimer le besoin d'un intermédiaire ou d'un service de vérification et tous les coûts associés. L'innovation avec la blockchain s'intégrera dans un certain nombre de cadres et, ce faisant, notre monde sera plus raccordé, connecté et complexe.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, n'hésitez pas à télécharger le livre Work on the Move 2 .

Informations sur l'auteur

David Karpook | Interim Product Marketing Director

Expert dans la gestion immobilière et du Facility Management depuis 25 ans, David a été client, fournisseur et a travaillé pour un intégrateur de systèmes. Egalement formateur avec une vue stratégique du marché, il a géré des projets technologiques sur des problématiques workplace à travers le monde. David est président d'OSCRE International, un organisme de normalisation dans l'industrie immobilière. En tant que membre actif de l'IFMA et membre associé depuis l'année 2016, il est président de la communauté Real Estate Advisory & Leadership (REAL) de l'IFMA et membre de la Global Workforce Initiative de la Fondation IFMA.

Plus de blogs de David Karpook

Voir tous les blogs de David Karpook

Partagez cet article