Portail clients customer-icon
12 novembre 2014

BREEAM : Ne soyez pas hypnotisé par cette plaque à côté de la porte

Les labels servent souvent un objectif important. Toutefois, les entreprises qui sont obnubilées par l’obtention d’un label uniquement pour le montrer au monde extérieur se trompent d’objectif. Ce constat vaut très certainement pour le BREEAM, un label de développement durable qui a été créé pour évaluer les performances environnementales des bâtiments et en assurer le suivi. En pratique néanmoins, il arrive trop souvent que cette méthode soit utilisée exclusivement pour obtenir une plaque avec une ou plusieurs étoiles fixée au mur pour afficher l’image de marque de l’entreprise et son engagement dans une démarche environnementale.

Documentation produit - Gestion du Développement Durable avec Planon

La Solution Planon Sustainability Management gére les audits LEED, fournit une vision de vos consommations d'énergie et inclut la gestion de projet.

En savoir plus

Et c’est dommage. Car l’obtention d’un certificat n’est pas ce qui fait la force du BREEAM. Quiconque veut utiliser le BREEAM correctement doit essayer avant tout d’en tirer des enseignements et de s’améliorer.

Qu’est-ce que le BREEAM ?

BREEAM est l’acronyme de Building Research Establishment Environmental Assessment Method. Il s’agit du label de développement durable le plus utilisé pour les bâtiments en Europe que l’on retrouve sous quatre formes : Constructions neuves, In-Use, Territoire et Démolition. De nombreuses entreprises ont affaire au label In-Use (bâtiments en exploitation) parce que 99% des bâtiments font partie du stock de bâtiments déjà existants.

Avec la certification BREEAM In-Use, vous pouvez en tant qu’entreprise assurer un suivi périodique de l’utilisation et de la gestion d’un bâtiment dans le respect du développement durable. Les critères portent sur les propriétés du bâtiment lui-même, des installations et sur la gestion. L’évaluation concerne neuf catégories :
1. Gestion
2. Santé et Bien-être
3. Matériaux
4. Énergie
5. Transport
6. Eau
7. Pollution
8. Utilisation des sols et écologie
9. Déchets

De une à cinq étoiles

Il n’existe quasiment pas d’entreprises qui ne se soucient pas du développement durable. La mesure de performances est de plus en plus importante. Le résultat est exprimé par des étoiles : un bâtiment peut obtenir un score total d’une étoile (passable) à cinq étoiles (excellent). Pouvoir accrocher à côté de la porte une plaque avec un nombre conséquent d’étoiles est naturellement fantastique, mais quel objectif voulez-vous atteindre en faisant cela ? Comme c’est fréquemment le cas avec les certifications et les contrôles, l’évaluation devient vite une obsession pour les entreprises.
Si la seule chose qui compte pour vous est de remplir une liste de contrôles puis de montrer que votre bâtiment est géré dans le respect du développement durable, la certification manque son objectif.

Dissuader

En outre, une pancarte peut même dissuader. Si vous débutez tout juste dans la gestion durable de bâtiments, il n’est pas rare d’obtenir au début un score peu élevé à une évaluation. Certains se laissent alors décourager par ce résultat, alors qu’il peut être justement une mesure zéro très encourageante : nous ne sommes pas encore au point, il y a donc une énorme marge de progression.

C’est comparable à l’apprentissage d’une langue : si vous n’avez pas encore eu de leçon de chinois et que vous devez passer tout de suite un examen partiel, il est fort probable que vous obteniez un double zéro. Est-ce une raison pour arrêter immédiatement le chinois ou est-ce justement une motivation pour l’étudier ?

Commencez !

Ce qu’il y a de bien avec le label BREEAM, c’est que vous pouvez en tant qu’entreprise vous mettre au travail sans vous faire certifier immédiatement. Des auto-évaluations vous permettent de vérifier quels sont les domaines où vous obtenez un bon score et quels sont ceux où vos prestations sont moins bonnes. Autant de moyens d’action efficaces pour prendre les mesures qui s’imposent : s’il s’avère que votre score n’est pas bon en ce qui concerne le programme de gestion ou l’évacuation de l’eau de pluie, vous savez tout de suite ce que vous pouvez faire pour améliorer les performances environnementales de votre bâtiment.

Le référentiel BREEAM est une méthode d’évaluation très spécifique offrant des mesures précises ; utilisez-le à votre avantage. Ne vous laissez surtout pas hypnotiser par ce certificat avec un nombre d’étoiles aussi élevé que possible, mais utilisez la méthode pour en tirer des enseignements et vous améliorer.

David Stillebroer
Director Product Management